Les Français sont fans de saumon fumé. Ils sont plus de 9 sur 10 (92%) à en consommer et plus de 7 sur 10 (72%) à considérer qu’il est incontournable sur les tables de fêtes[1]. En 2015, ils en ont consommé près de 36 900 tonnes, +10% par rapport à 2014. En fin d’année, le saumon fumé s’est même positionné comme locomotive de l’alimentaire festif, affichant une croissance de +5,6% en valeur en Grandes et Moyennes Surfaces lorsque la moyenne du marché des produits festifs se situait à +3,2%[2]. Et, d’après les derniers chiffres du marché, le saumon fumé continue sur sa lancée en 2016.

Il progresse de +3,9% en valeur et de +2% en volume en Grandes et Moyennes Surfaces d’octobre 2015 à septembre 2016 vs même période 2014/2015[3]. La France, championne d’Europe de la consommation de saumon fumé, est n°2 de la production européenne (32 000 t en 2015). Le savoir-faire des fumeurs français s’appuie sur une longue tradition historique qui leur permet aujourd’hui de représenter les ¾ du saumon fumé proposé en France.

En 2015, les 27 PME françaises du secteur, qui représentent plus de 2 500 collaborateurs, ont ainsi réalisé un chiffre d’affaires de 527 millions d’euros, soit +1,4% vs 2014. Cependant, face au succès que connaît le saumon fumé tant en France qu’à l’international, les entreprises sont aujourd’hui confrontées à des difficultés grandissantes depuis le début de l’année 2016, en termes de disponibilité et de coût de la matière première.

Le saumon fumé est en effet un produit haut de gamme de plus en plus apprécié des consommateurs à travers le monde. En France, il doit notamment son succès à la démarche engagée des fumeurs, visant à fournir aux consommateurs des produits de qualité étroitement contrôlés, ainsi qu’à leurs capacités à proposer des produits en adéquation avec les nouvelles attentes du marché.

En effet, si le saumon fumé s’apprécie toujours nature, avec du beurre ou avec un simple filet de citron, cet incontournable des fêtes s’inscrit également dans les nouvelles tendances culinaires. On le retrouve ainsi avec plaisir au cœur des apéritifs dinatoires, de la street food ou des pâtisseries salées nouvelle-génération ! De quoi faire le plein d’idées créatives et gourmandes pour les fêtes de fin d’année !

Pour continuer de faire chavirer les Français, le saumon fumé se déploie sur le web et les réseaux sociaux. Les consommateurs vont ainsi pouvoir garder le contact pour bénéficier des meilleures astuces, conseils et idées créatives sur Twitter (@SaumonFuméInfo) et d’un maximum d’informations sur le nouveau site de référence du saumon fumé en France : saumonfumeinfo.fr.

1 Source : Enquête CSA pour les Entreprises du Traiteur Frais (ETF)
2 Source : panel IRI novembre/décembre 2015.
3 Source : panel IRI à septembre 2016