Alors que les parents sont de plus en plus soucieux de ce que mangent leurs enfants au restaurant scolaire, le Ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll souhaite renforcer l’approvisionnement de produits locaux en restauration collective, notamment en milieu scolaire.

Chez Scolarest, acteur majeur de la restauration en établissements d’enseignement et collectivités territoriales, c’est un objectif mis en place depuis déjà plusieurs années, avec 80 % de fruits et légumes d’origine française. Avec son label « D’où vient mon assiette ? », l’enseigne propose des produits locaux. À titre d’exemple, Scolarest a récemment renforcé sa collaboration aves les producteurs du Rhône, pour permettre à 5400 collégiens de déguster des fruits, des légumes, des produits laitiers, du pain et de la viande issus de leur département.

« D’où vient mon assiette ? », un label au service du manger local

Créé en 2012, « D’où vient mon assiette ? » correspond à une réelle demande du manger responsable et local. Les produits qui composent les menus sont issus des régions françaises, dans un périmètre de 150 km autour du lieu de fabrication. Les plats ainsi proposés aux enfants dans les restaurants scolaires sont préparés avec des fruits et des légumes de saison, issus d’une agriculture raisonnée et ils sont régulièrement bio et labellisés. Les recettes ont ainsi l’avantage d’être spécifiques au terroir, ce qui encourage les enfants à découvrir les particularités et spécialités régionales.

En pratique : l’exemple de la région Rhône Alpes

En 2013, la cuisine centrale de Pusignan s’engageait à mettre à l’honneur des produits locaux une fois par semaine. Désormais en Rhône Alpes, les équipes Scolarest proposent deux menus à choix par semaine composés de 5 produits issus des productions du Rhône, pour le bonheur des élèves de 14 collèges de la région, soit 5400 adolescents et pré-­‐adolescents. Pour mettre en place cette offre, Scolarest s’appuie sur son label « D’où vient mon assiette ? » mais aussi sur un démarche d’achat de « viande à l’équilibre » qui consiste à s’approvisionner en viande provenant d’animaux nés et élevés dans le département 69 et à sélectionner des bovins entiers afin d’utiliser toutes les pièces dans les recettes élaborées.