Une étude danoise montre que les risques de développer des problèmes cardiaques sont plus rares chez les femmes en âge d’avoir des enfants qui consomment régulièrement des poissons riches en oméga 3 que chez celles qui en consomment peu ou pas du tout.


L’étude menée sur près de 50.000 femmes révèle que celles qui consomment peu ou pas de poisson voient leur risque de problème cardiaque augmenter de 50% sur huit ans comparées aux femmes qui en mangent.

De façon générale, l’étude indique que les femmes qui ne consomment pas, ou peu, de poisson ont 90% de risques supérieurs d’avoir des problèmes cardiaques.

Source :  American Heart Association